Paris envisage de suspendre la vente des BPC Mistral à la Russie

Reuters

La France envisage de suspendre, et non d’annuler, la vente de deux navires porte-hélicoptères Mistral à la Russie dans le cadre d’un troisième niveau de sanctions lié à la crise ukrainienne, a déclaré mardi Laurent Fabius. Le ministre français des Affaires étrangères avait évoqué lundi soir sur TF1 une annulation de cette commande, qui représente 1,2 milliard d’euros et environ un millier d’emplois pour les chantiers navals de Saint-Nazaire. “Ce qui est envisagé c’est la suspension de ces contrats”, a précisé mardi sur Europe 1 Laurent Fabius, face à l’inquiétude des salariés des chantiers STX de Saint-Nazaire. “D’un côté on comprend bien que nous ne pouvons pas envisager de livrer en permanence des armements compte tenu de ce comportement (russe-NDLR),…

Читайте також:  British Airways dévoile un programme d’été allégé