France/Russie : Possibles sanctions sur la coopération militaire

Reuters

Des sanctions sur des accords militaires pourraient être décidées par Paris dans le cadre d’un troisième niveau de sanctions contre la Russie s’il n’y a pas de désescalade en Crimée, a déclaré samedi François Hollande. L’Union européenne et les Etats-Unis prévoient d’annoncer lundi, au lendemain du référendum sur le rattachement de la Crimée à la Russie, une série de sanctions, dont des gels d’avoirs financiers et des interdictions de déplacement. Interrogé sur une éventuelle suspension d’un contrat d’environ 1,2 milliard d’euros signé avec la Russie pour deux porte-hélicoptères de type Mistral, François Hollande a déclaré : “Quant aux sanctions autres, notamment liées à la coopération militaire, c’est le troisième niveau de la sanction, nous en sommes au premier.” Avant cette…

Читайте також:  Drone abattu par l'Iran : plusieurs compagnies aériennes évitent le détroit d'Ormuz